Compteur kilométrique de vélo

Categoria: Archive Sports et remise en forme
Tag:
Condividi:

Pourquoi est-ce

De nombreuses personnes font fréquemment du vélo, tant pour le sport que pour leur habitude quotidienne. Par exemple, beaucoup utilisent deux roues pour faire leurs courses, faire de petites courses ou – pour les plus chanceux – même aller au travail. Le compteur kilométrique vélo est un petit appareil qui peut être utile à tous les utilisateurs réguliers de deux roues, du sportif amateur au simple cycliste amateur. Naturellement, pour les sportifs professionnels et pour ceux qui se consacrent sérieusement à cette activité, le compteur kilométrique est un accessoire indispensable. Il existe de nombreux types d'ordinateurs de vélo sur le marché, allant du plus simple, doté de fonctions de base, au plus technologique et multiparamétrique. Les premiers peuvent être considérés comme des gadgets utiles, tandis que les autres sont des appareils coûteux qui contiennent de nombreuses fonctions, parfois assez complexes. Pour le cycliste non professionnel, c'est une petite satisfaction de pouvoir surveiller les temps de trajet, savoir combien de kilomètres vous avez parcourus ou la vitesse maximale atteinte. Le compteur kilométrique peut fournir toutes ces informations et bien plus encore, et en dépensant seulement quelques dizaines d'euros, vous pouvez acheter un modèle adapté à vos besoins.

Comment ça marche

Le fonctionnement de la plupart des compteurs kilométriques repose sur de petits appareils magnétiques capables de compter le nombre de tours effectués par la roue avant. Pour ce faire, un petit aimant est fixé sur l'un des rayons de la roue, tandis qu'un capteur est solidement fixé sur la fourche. A chaque tour de roue (ou, en termes simples, à chaque fois qu'elle fait un tour complet), le passage de l'aimant est enregistré par le capteur et l'impulsion est envoyée à un petit ordinateur fixé au guidon. Le compteur kilométrique est basé sur la valeur préalablement définie relative à la circonférence de la roue et, sur la base des informations transmises, est capable de calculer la distance parcourue, la vitesse et d'autres paramètres en fonction des caractéristiques spécifiques de l'appareil. La transmission des impulsions peut s'effectuer via un fil électrique ou, dans les compteurs kilométriques plus avancés, être sans fil. Pour que les paramètres rapportés par le compteur kilométrique soient corrects, il est essentiel de saisir une mesure aussi précise que possible de la circonférence de la roue. Pour ce faire, vous devez marquer au sol le point le plus bas où se trouve, par exemple, le capuchon de la chambre à air et, une fois sur la selle, pédaler jusqu'à ce que les roues fassent un tour complet. Afin d'obtenir une mesure précise, il est préférable d'effectuer plusieurs tests puis de calculer la moyenne arithmétique ; pour effectuer ces mesures, il est toujours préférable de se faire aider par une autre personne. Il est important que la mesure soit extrêmement fidèle à la réalité, étant donné que des écarts apparemment infimes peuvent se transformer en erreurs importantes sur de longues distances. De manière beaucoup moins empirique, les modèles de compteurs kilométriques haut de gamme sont intégrés à une petite base de données qui permet de régler automatiquement la mesure de circonférence en fonction des paramètres de la roue montée. Les mêmes informations peuvent être obtenues auprès du magasin où les roues ont été achetées ou directement auprès du fabricant.

Fonctions principales

Voici quelques-unes des fonctions que l’on retrouve sur un compteur kilométrique ou un ordinateur de vélo :

  • vitesse instantanée : c’est l’une des informations les plus intéressantes, et permet de maintenir un rythme constant ;
  • vitesse moyenne : elle est calculée sur la base des vitesses instantanées enregistrées tout au long du trajet ;
  • vitesse maximale : c'est l'enregistrement de la vitesse la plus élevée atteinte. Ce paramètre est fondamental par exemple pour ceux qui pratiquent la descente ;
  • cadence de pédalage : mesure le nombre de coups de pédale par minute, et est un paramètre qui permet de choisir le bon rapport pour maximiser l'efficacité du pédalage ;
  • distance totale (odomètre) : permet de connaître le nombre de kilomètres parcourus, un paramètre très important pour planifier les séances d'entraînement. Ces informations sont essentielles pour savoir où vous vous trouvez lorsque, par exemple, vous parcourez des routes inconnues en suivant les indications d'un itinéraire ;
  • distance partielle : elle est utile pour les raisons décrites au point précédent mais aussi pour garder une trace des distances particulières d'un point à un autre ou parcourues dans une unité de temps ;
  • montre : une fonction évidemment très utile, qui permet de laisser sa montre-bracelet à la maison ;
  • chronomètre : permet d'enregistrer le temps total et, parfois, aussi les temps partiels (comme par exemple les temps au tour). Avec ce paramètre, il est possible de planifier des entraînements basés sur des changements de rythme capables de développer les muscles et la puissance cardiovasculaire. De nombreux modèles sont également équipés d'une fonction start/stop et mesurent uniquement le temps réellement passé en selle ;
  • altimètre : mesure l'altitude à laquelle vous vous trouvez et doit être réglé avant chaque utilisation car les conditions de pression atmosphérique peuvent varier d'un jour à l'autre. De nombreux compteurs kilométriques mémorisent les distances de l'itinéraire et permettent de calculer les dénivelés totaux et partiels.

Certains modèles d'odomètres sont également équipés d'une fonction d'arrêt automatique qui, lorsqu'ils ne sont pas utilisés, permet d'économiser la batterie.

Lequel choisir

Fondamentalement, le choix du « bon » compteur kilométrique dépend des besoins individuels. Pour l'utilisateur urbain ou occasionnel de deux roues, un modèle capable de réaliser les fonctions de base, c'est-à-dire le calcul de la distance totale parcourue, du temps mis et de la vitesse, instantanée et moyenne, peut suffire. À l'autre extrême, on trouve les compteurs kilométriques utilisés par les cyclistes professionnels ou ceux qui pratiquent des triathlons qui, par exemple, sont équipés d'un chronomètre capable de garder en mémoire les temps de parcours partiels ou les temps de chaque tour de piste, en plus des mesure de la cadence de pédalage et, dans certains cas, même un GPS et un altimètre. Certains de ces modèles sont même équipés d'un système qui prévient le cycliste si sa cadence de pédalage est supérieure ou inférieure à la moyenne. Pour des besoins spécifiques, vous pouvez envisager d’acheter des modèles présentant des caractéristiques particulières. Par exemple, les cyclistes sur route qui s'entraînent en groupe peuvent choisir des modèles particuliers de compteurs kilométriques sans fil dont les impulsions sont transmises avec un signal crypté qui empêche leur appareil de « lire » par erreur les signaux envoyés par ceux de leurs compagnons. Pour les amateurs de VTT, il existe des modèles de compteurs spécifiques à ce type d'activité sportive et qui permettent une lecture précise même lorsque la vitesse est très faible, par exemple dans les montées les plus exigeantes. Certains modèles de compteurs kilométriques sont fabriqués à partir de matériaux très légers et sont essentiels lorsque chaque gramme de poids supplémentaire peut affecter leurs performances. Cette fonctionnalité est indispensable pour certains professionnels, mais pour la majorité des utilisateurs de deux-roues, le poids du compteur kilométrique n'a absolument aucune importance.

Précautions

Cependant, les compteurs kilométriques, surtout ceux de la gamme de prix inférieure, ont une certaine marge d'erreur dont il faut tenir compte. Par exemple, lors d'un déplacement sur un chemin de terre de montagne ou, au contraire, sur un tronçon asphalté, la différence de frottement peut provoquer une altération des mesures. La même chose se produit lorsque la chaussée est mouillée ou lorsque le froid provoque la « contraction » de la roue. Il s’agit cependant de différences minimes, totalement hors de propos pour la majorité des cyclistes. Bien que les compteurs kilométriques soient conçus pour résister à différentes conditions météorologiques, tous ne sont pas capables de résister à de fortes pluies et dans ce cas il est préférable de se référer aux spécifications figurant dans le livret d'instructions. Pour éviter de décharger inutilement la batterie et d'endommager l'appareil, le compteur kilométrique ne doit jamais être laissé sous la lumière directe du soleil s'il n'est pas utilisé. La plupart des compteurs kilométriques sont montés sur un support qui permet d'attacher et de détacher l'appareil selon vos besoins (et bien sûr pour éviter le vol ou le vandalisme). Il n'est pas indispensable d'équiper chaque vélo que vous utilisez d'un compteur kilométrique spécifique : vous pouvez en effet acheter des modèles utilisables sur tous les types de vélos. Ce choix est particulièrement adapté si pendant la semaine vous roulez habituellement en vélo de ville, tandis que le week-end vous utilisez un VTT pour certaines balades à la campagne ou en montagne. Enfin, un mot sur la sécurité. L'affirmation « plus il y a de fonctions, mieux c'est » n'est pas forcément valable : si le compteur kilométrique est trop compliqué ou excessivement redondant en informations, vous courez le risque d'être inutilement distrait pendant le trajet et de vous retrouver dans des situations dangereuses !

Publicato: 2011-11-16Da: Redazione

Potrebbe interessarti

Antivol sans fil en kit : comment le choisir

Presque tous les vols ont lieu lorsqu'il n'y a personne à la maison, et ces dernières années, les vols dans les maisons ont augmenté, à tel point que selon certaines estimations, des biens d'une valeur d'environ 40 millions d'euros ont été volés, soit pratiquement un vol toutes les 2 minutes. Pour cette raison, il peut être intéressant de s'équiper d'un kit antivol sans fil, un système peu coûteux qui peut vous aider à rendre votre maison à l'épreuve des voleurs.

2021-09-26Redazione

Alarme antivol maison : comment la choisir et l'installer

L'alarme antivol maison est un produit technologique qui demande beaucoup de soin dans son choix car c'est à lui que l'on confie notre tranquillité lorsque l'on est dans l'appartement et surtout lorsque l'on sort. Entre systèmes périmétriques, capteurs volumétriques, technologies infrarouges, micro-ondes et radio, le choix est souvent très compliqué, voici un guide qui vous aidera à y faire la lumière.

2021-09-01Redazione
Migliori cover Samsung S9

Meilleures coques pour Samsung Galaxy S9

Lorsque vous achetez un smartphone du calibre du Samsung Galaxy S9, vous ne pouvez pas simplement espérer ne pas le rayer ou l'abîmer : il devient nécessaire d'acheter une coque qui fait office de protection mais qui est également capable d'améliorer l'aspect esthétique et la fonctionnalité du téléphone.

2018-05-24Redazione
Migliori cover iphone x

Meilleures coques iPhone X

L'iphone Compte tenu de son coût considérable, il est fortement recommandé d’utiliser une coque qui protège le smartphone tout en préservant au mieux son intégrité et ses fonctionnalités. Et il existe de nombreuses coques conçues et créées spécifiquement pour l'iPhone X : voyons lesquelles sont les meilleures.

2018-01-17Redazione